Kategorien
Allgemein

L’espéranto pourrait sérieusement concurrencer l’anglais

Sur le papier, l’espéranto réunit nombre d’atouts pour conquérir les esprits. Langue artificielle, elle a été habilement élaborée pour faciliter son appropriation. Son créateur, Ludwik Zamenhof, voulait faire mieux que le volapük, une autre langue créée quelques années auparavant. Et qui dit mieux dit plus facile. Cet ophtalmologiste polyglotte s’est appuyé sur plusieurs langues existantes et en a repris les règles les plus simples. Il n’y en a que seize, toutes de pure logique.

Lire la suite dans Slate

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.